Vous êtes dans : Accueil > Attractivité > Ville numérique

Ville numérique

Schœlcher, une ville de plus en plus branchée.

Le projet  de numérisation de la ville, intitulé Schœlcher.Net, a commencé en 1999. Il a pour objectif de doter l’ensemble du territoire de la ville, d’une infrastructure réseau très haut débit en vue d’optimiser  la relation interactive entre la Ville et les administrés.

Les étapes

La première phase du projet qui a concerné le quartier Anse Madame, a permis de relier l’hôtel de ville, le CCAS et les services techniques.

Dès  2006, une deuxième phase de travaux  à la création un réseau bouclé et sécurisé entre l’hôtel de ville, la police, la cantine centrale, le CCAS, les services techniques, les écoles primaires et maternelles, la crèche de l’Anse-Madame  et  la bibliothèque.

Cette seconde opération a permis notamment la mise en place de la téléphonie sur IP (téléphone par le biais de l’informatique) et d'augmenter les débits entre les sites publics tout en réduisant, de 30%, les charges de télécommunications dans les services municipaux.

En 2009, dans un souci de modernisation et d’amélioration de la gestion de la ville, la municipalité a poursuivi l’extension de son réseau. Le chantier qui s’évalue à 563.000€ a débuté le 18 Septembre 2009 et s'est achevé le 30 Novembre 2009.

Du Très Haut Débit

Aujourd’hui, il est reconnu que la fibre optique est un outil indispensable et un critère de développement de tout territoire. Elle apporte une plus-value non négligeable en matière de :

  • diminution du temps de transport des informations,
  • augmentation considérable du volume des informations transmises,
  • sécurisation quasi-totale du transfert des données.

12km de fibre optique pour une large couverture du Territoire

Il s’agit pour la ville de relier l’ensemble des quartiers de la ville. Cette extension du réseau participe pleinement à la politique  de cohésion sociale menée par l’équipe municipale.

Ce vaste chantier a concerné  des structures importantes de la ville telles que :

  • Les 5 autres écoles (primaire Plateau Fofo, crèche Fond Lahaye, maternelle et primaire Fond Lahaye, primaire Ozanam),
  • la cyber base (Fond Bernier), 
  • la maison de la cohésion sociale (Fond Batelière), 
  • la vie des quartiers (Fond Lahayé), 
  • le CCAS (centre commercial de Terreville), 
  • la maison de la petite enfance (Ravine Touza).

De nouvelles perspectives

Avec un tel outil à la pointe de la technologie la ville de Schœlcher entend développer des projets d’envergures dans divers domaines notamment :

  • l’environnement, la sécurité et la sûreté publique (systèmes de télé et vidéosurveillance),
  • la gestion technique et logistique des équipements urbains (télégestion d’équipements, central d’appel pour les dysfonctionnements urbains et la gestion des demandes d’interventions),
  • la gestion du sol (systèmes d’informations géographiques cadastre numérique),
  • développement des relations associatives (Intranets urbains, communautés virtuelles),
  • Création d’espaces  publiques numériques avec le développement du Wifi public (Hotspots).