Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Schœlcher : lancement de l’appel a projets national « Street Art » 2016

[Ville culturelle]

Schœlcher : lancement de l’appel a projets national « Street Art » 2016

Le projet de peinture murale intitulé « Miquelon » de l’artiste Pierre ROY-CAMILLE (jeune artiste schoelchérois vivant à Paris) présenté par la Ville de Schœlcher, a été retenu parmi les 43 lauréats de l’appel à projets national « Street Art » lancé par le Ministère de la Culture et de la Communication

La sélection de ce projet qui s’inscrit dans le programme « Art dans la Ville » constitue, d’ores et déjà, une reconnaissance nationale de la démarche initiée par la Ville. 

Elle souligne, ainsi, la reconnaissance au niveau esthétique et qualitatif de l’œuvre représentant une mer agitée et intitulée « Miquelon ». 

Ce titre évocateur dans l’imaginaire antillais s’associe avec l’histoire et la culture de la commune de Schœlcher, tournée qu’elle est vers la mer depuis tant d’années. 

La réalisation de cette fresque murale est prévue, normalement avant la fin de l’année 2016, sur les piliers du pont de la RN2, au quartier Anse Madame, face au stade municipal.

 

Miquelon (Agrandir l'image).

 

Explication de l’œuvre MIQUELON selon M Pierre ROY CAMILLE :

« Le titre de la peinture murale que je propose est Miquelon.

Selon une expression martiniquaise bien connue, aller à Miquelon signifie sortir en mer et s’éloigner suffisamment pour ne plus apercevoir aucune terre.

Ce titre évocateur dans l’imaginaire antillais s’associe avec l’histoire et la culture de la commune de Schœlcher, tournée qu’elle est vers la mer depuis tant d’année.

Avec cette peinture, nous sommes donc face à un mur physique, mais aussi face à un mur de vagues imaginaires, qui nous ramènent au temps originel de la naissance de l’île.

C’est l’idée d’une contemplation de la matrice qu’est la mer, l’élément liquide indispensable à la vie. C’est l’idée aussi de quelque chose de grand, qui nous dépasse,

qui permet à l’humain de se remettre en perspective dans cet environnement à la fois puissant et fragile. »

Partager cette page